Jouer

Keith Taft

Keith-Taft

En 1969, l'ingénieur Keith Taft avait lu tous les livres sur la stratégie du comptage des cartes, pratiquait le jeu jours et nuits de façon obsessionnelle, et pourtant, ne cessait de perdre.

Taft faisait parti de ceux qui ne pouvaient à la fois compter les cartes et berner le croupier. Car en voulant paraître naturel, il perdait le fil de son comptage. Il fallait qu'il trouve un moyen pour compter les cartes sans effort de sorte qu'il puisse se concentrer exclusivement sur son comportement. Et soudain, une idée a jaillit. Il allait mettre au point une machine qui conterait à sa place. Un ordinateur dédié au Black Jack. Pour l'aider à réaliser son rêve, il fit appel à son fils Marty. Faire plier les casinos devenait une affaire familiale.

Deux ans plus tard, le père et le fils avaient mis au point le premier ordinateur portable dédié au Black jack. George, ainsi qu'ils appelèrent leur invention, était commandé par quatre commutateurs dissimulés dans es chaussures spécialement conçues. Avec ses orteils, le joueur entrait des codes représentant les cartes qu'il voyait distribuées. L'information était ensuite transmise à l'ordinateur principal qui faisait les calculs et indiquait au joueur comment jouer le prochain coup grâce à une série de flashs diffusés dans des lunettes spécialement conçues. George était l'un des ordinateurs portables les plus performants de l'époque, mais il n'était pas tout à fait au point.

Ordinateur

Malgré son ingéniosité l'ordinateur des Taft ne fut jamais opérationnel dans un casino. Les Taft savaient qu'ils devaient transformer leur prototype encombrant en un appareil beaucoup plus léger, fin et pratique. Quatre ans plus tard, après l'invention de la puce, ils dévoilèrent David. Leur nouvelle créature n'était pas plus grande qu'une calculette reliée à un clavier de la taille d'une carte de crédit. Mais David n'étai pas seulement petit, il s'avéra capable d'augmenter l'efficacité de la stratégie de Thorp et donc d'accroître les gains des joueurs.

La beauté de la méthode originale de Thorp, était qu'elle reposait sur un calcul mental relativement simple. Mais c'était aussi son point faible. Basé sur des approximations, ce système ne prenait pas en compte la valeur précise de chaque carte qui était jouée. Il était donc possible de le perfectionner. Les Taft comprirent que leur mini ordinateur pouvait effectuer tous les calculs facilement en une fraction de seconde, et en tenant compte de la valeur exacte chaque carte. Désormais, le joueur n'avait plus aucun effort à faire. Il lui suffisait de saisir sur le clavier la valeur de cartes qu'il voyait et David s'occupait du reste. La version informatisée du système de comptage de Thorp accrue les chances d'un joueur de façon spectaculaire. Dans certain cas, elle les tripla, les faisant passer d'environ 1% à plus de 3%. Et quand on joue de grosses sommes, ces quelques pour-cent de plus peuvent avoir de grosses conséquences. L'ordinateur des Taft avait fait franchir au comptage des cartes une étape décisive.

Les Taft lançairent une production en série qui inonda le marché avec des clones de David au prix de 10 000 $ pièce. Le comptage des cartes sévissait à nouveau.

En 1985, les casinos furent du lobbying pour changer la loi. Au Nevada, une nouvelle lois interdit formellement l'usage de toute machine à compter les cartes. Tout joueur pris en flagrant délit encourrait une peine de 10 ans de réclusion.